mercredi 12 mai 2021

"Tomino la maudite, tome 2" de Suehiro Maruo



Titre : "Tomino la maudite tome 2"
Auteur : Suehiro Maruo
Editions : Casterman
Nombre de pages : 336
Année de cette édition : 2021



Résumé de l'éditeur : 

Suite et fin du grand-œuvre de Suehiro Maruo, divin marquis du manga !


Séparés par le cruel et avide Hebert Wang, les jumeaux Tomino et Katan n’en demeurent pas moins liés. À distance, la sœur éprouve dans sa chair la souffrance de son frère, séquestré sur une île sinistre en vue de subir une opération qui le changera en créature difforme. Cette communion est émaillée de visions de fin du monde : Tomino pressentirait-elle le chaos de la guerre qui s’annonce ?

Le périple infernal des deux enfants se poursuit et s’achève dans ce récit où Suehiro Maruo, metteur en scène virtuose et esthète, oppose l’innocence de l’enfance à la bassesse des hommes qui s’agitent sur la scène d’un théâtre décadent et macabre.

Mon avis :

Voici la suite et fin de cette duologie.

Tout comme dans le premier tome, j'ai trouvé cette histoire intéressante et prenante. Je suis contente de savoir la fin des aventures de ces personnages. Ils ont vécu tellement de choses horribles et sont si torturés. Ce sont vraiment des personnes avec une vie horrible. C'est quelque chose qui m'a marquée dans ce manga. De plus, dans ce nouveau volet, il y a aussi des scènes très dures et glauques. La violence est présente dans cette série et je mets en garde les âmes sensibles et les plus jeunes. Ceci n'est pas un manga jeunesse. Loin de là.

Ce que je retiens de cette lecture c'est donc toute cette violence et ces évènements tragiques mais aussi certains moments plus "calmes" où l'on sent que certains personnages ont vraiment envie de changer les choses et de vivre mieux. Ils vont essayer de mettre des choses en œuvre pour y arriver et cela donne un peu d'espoir.

Un point à souligner est le talent du mangaka car il dessine vraiment très bien. Je ne peux pas dire que je suis fan de ses dessins car ce n'est pas mon style de prédilection mais je reconnais qu'il a un sacré coup de crayon. 

Bref, je suis contente d'avoir découvert cette série même si personnellement, je ne l'ai pas adorée. Cependant, je ne la conseille pas à tout le monde. A éviter pour les âmes sensibles et les plus jeunes car même à mon âge, j'ai détourné les yeux de certaines scènes.

Je remercie les éditions Casterman pour cette lecture.


Partenariat/service presse

mardi 11 mai 2021

"Les mystères de Paris" d'Eugène Sue (livre audio)




Titre : "Les mystères de Paris"
Auteur : Eugène Sue et lu par Loïc Richard
Editions : Casterman
Nombre de pages : 256
Année de cette édition : 2021



Résumé de l'éditeur : 

« Les mystères de Paris » est un magistral roman d’aventure populaire qui a tenu la France entière en haleine pendant plus d’un an au milieu du XIXème siècle. Il met en scène les mœurs violentes des voyous des bas-fonds parisiens, dont il a contribué à populariser l’argot.

Rebondissements incessants, suspense à la fin de chaque épisode : « Les mystères de Paris » a créé un genre, celui de la série, qui a triomphé de toutes les époques et de tous les supports jusqu’à aujourd’hui !

Écrit dans un style moderne et coloré, riche en péripéties, « Les mystères de Paris » se prête tout particulièrement bien à une écoute audio.

Par une sombre nuit parisienne, dans le quartier alors misérable de l’ile de la Cité, une jeune fille, la Goualeuse, est attaquée par le Chourineur, un bandit notoire. Un mystérieux ouvrier, doué d’une force hors-du-commun, intervient et sauve la jeune fille à l’issue d’une bagarre homérique. L’ouvrier se révèle être le Prince de Gerolstein, un aristocrate courageux, intègre et généreux travesti en homme du peuple pour élucider une terrible affaire. Sa quête l’amènera à croiser le chemin de la Chouette, hideuse vieille femme tortionnaire, du Maître d’école, bandit cruel et sans pitié, de Fleur-de-Marie, jeune fille pure et innocente, de Madame Pipelet, la concierge (dont le nom est passé à la postérité !), et de bien d’autres encore. Toute une galerie de personnages, répugnants ou admirables mais hauts en couleurs, qui ont beaucoup fait pour la popularité des « Mystères de Paris ».

Publié en feuilleton quotidien dans le « Journal des débats » entre l’été 1842 et l’automne 1843, ce roman connait immédiatement un succès fulgurant et devient un véritable phénomène de société. On s’arrache le journal chaque matin, on fait la queue devant les salons de lecture pour le louer. Les bonnes âmes le lisent à ceux qui ne savent pas lire. On dit même que les malades d’alors attendent la fin des Mystères de Paris pour mourir !

Issu de la grand bourgeoisie, dandy membre du jockey club, Eugène Sue appartient à la jeunesse parisienne dorée. Il jouit d’une petite réputation littéraire mondaine et se préoccupe fort peu de ce qui se passe au-delà du Faubourg Saint Germain. Alors qu’il est en panne d’inspiration, on lui souffle l’idée d’écrire sur la vie du peuple plutôt que sur celle des nantis. Déguisé en homme du peuple, il explore les ruelles fétides et obscures, parcourt les recoins les plus mal famés des faubourgs parisiens, s’aventure dans les cabarets. Il y puise une formidable matière humaine et linguistique pour son roman : le Prince Rodolphe, Fleur-de-Marie, le Chourineur et son argot inimitable sont nés de ses premières virées nocturnes

Eugène Sue se contente au début d’exploiter la misère sociale comme simple matériau littéraire. Cependant, il devient, au fur et à mesure de la rédaction du roman, de plus en plus convaincu de la nécessité d’instaurer plus de justice sociale, allant jusqu’à se dire socialiste. En ayant contribué à la prise de conscience des conditions de vie du peuple, il a été pour beaucoup l’un des instigateurs de la révolution de 1948.

Mon avis :

Voici un de mes premiers livres audios et j'ai eu un petit coup de cœur pour la manière dont l'histoire est racontée. 

En fait, j'ai tout aimé dans ce livre. Que ce soit les personnages très atypiques que j'ai adoré suivre car ils ont un côté très dur mais ils sont aussi attachants et touchants. De plus, l'histoire est très chouette à suivre. J'aime beaucoup les écrits de cette époque et lire ce type de roman me plaît bien. C'est dépaysant et tout à fait prenant. Je me suis retrouvée à ressentir les émotions des personnages, à me révolter et à m'émouvoir avec eux.

Enfin, une chose que j'ai énormément aimée c'est la manière dont Loïc Richard raconte cette histoire. Les voix sont très bien faites et dès le début j'ai été emportée dans le récit. Le lecteur a su transmettre les émotions avec brio. Tout est bien  rythmé et j'ai été complètement prise dans ce livre.

En résumé, c'est un livre audio que je conseille vivement. Il est excellent.

Je remercie NetGalleyFrance et les éditions VOolume pour cette découverte.



Partenariat/service presse


lundi 10 mai 2021

"Femmes en résistance" de Francis Laboutique, Emmanuelle Polack, Régis Hautière, Olivier Frasier, Pierre Wachs, Marc Veber, Ullcer




Titre : "Femmes en résistance"
Auteurs(rices) et illustrateurs : Francis Laboutique, Emmanuelle Polack, Régis Hautière, Olivier Frasier, Pierre Wachs, Marc Veber, Ullcer
Editions : Casterman
Nombre de pages : 256
Année de cette édition : 2021



Résumé de l'éditeur : 

Les destins exemplaires de quatre femmes engagées


Pilote, étudiante, résistante ou simple volontaire, chacune a refusé la fatalité et décidé de prendre parti - de résister - durant le conflit de 39-45. Toutes, elles paieront cet engagement de leur vie.
Amy Johnson, pilote britannique dont la passion et le talent pour l’aviation ont constitué un formidable défi face aux préjugés de son époque.
Sophie Scholl, jeune étudiante munichoise, qui dénonce le régime nazi au travers d'actions non violentes.
La française Berty Albrecht, qui s’est toujours battue pour l’éducation, l’indépendance et le droit de vote pour tous, les hommes comme les femmes.
Et enfin Mila Racine, qui à tout juste 22 ans aide des enfants juifs à fuir l'occupant nazi.

Mon avis :

Voici une intégrale de quatre albums que j'ai énormément appréciée.

Tout d'abord, j'ai trouvé ces quatre histoires très intéressantes. Personnellement, je ne connaissais pas ces quatre femmes et j'ai bien aimé découvrir leur parcours. Elles ont fait preuve d'un courage exemplaire lors de cette horrible guerre. C'est très important de se souvenir d'elles et cet album y contribue grandement.

Ensuite, j'ai aimé la manière dont les albums se suivent. Il y a un fil conducteur dans l'histoire ce qui permet de passer d'un album à l'autre sans souci. C'est très fluide à lire et les faits sont relatés avec précision ce qui donne envie d'en apprendre toujours plus.

Enfin, les illustrations sont très bien réalisées. Les expressions des personnages sont bien dessinées et les décors également. Il y a un côté très réaliste à ces graphismes.

En résumé, c'est un ouvrage que je conseille vivement pour ne jamais oublier ces personnes qui ont donné leurs vies pour rendre le monde meilleur.

Merci aux éditions Casterman pour cette découverte.


Partenariat/service presse


dimanche 9 mai 2021

"Comet girl 2" de Yuriko Akase





Titre : "Comet girl, 2"
Autrice : Yuriko Akase
Editions : Casterman
Nombre de pages : 240
Année de cette édition : 2021



Résumé de l'éditeur : 

Un space opera, de l’amour et de l’aventure… tout en couleurs !


Le maléfique et tout-puissant Agurda projette d’attaquer la Terre et d’y établir un empire sur lequel il régnera en maître ! Pour arriver à ses fins, il a besoin de l’immense énergie que Mina, la fille-comète, abrite en elle. Sazan et ses nouveaux alliés, les pirates du dimanche qui forment le Gang Pique-nique, auront-ils assez de leur courage et leur ingéniosité pour défier l’armée d’Agurda ?

Mon avis :

Voici un second tome assez sympathique.

J'étais contente de retrouver les personnages de ce manga car même si ce n'est pas un coup de cœur, l'histoire m'intriguait. Maintenant, j'ai gardé la même opinion que pour le premier tome. C'est une chouette petite saga qui se lit avec plaisir.  Les dessins sont toujours aussi jolis avec leurs belles couleurs et l'histoire est agréable à suivre. 

Ce que j'ai aussi apprécié ce sont les dialogues car certains sont assez drôles. J'ai beaucoup aimé le gang Pique-nique parce que sous leurs airs de durs à cuire, il y a des personnages très attachants qui sont parvenus à m'émouvoir. 

En résumé, c'est un manga à découvrir surtout pour ces illustrations. Je n'en garderai pas un souvenir impérissable mais j'ai bien aimé et je sais qu'il plaira à pas mal de personnes car il est sympathique.

Merci aux éditions Casterman pour cette lecture.


Partenariat/service presse


Projet

samedi 8 mai 2021

"L'année où je suis devenue ado" de Nora Dasnes




Titre : "L'année où je suis devenue ado"
Autrice : Nora Dasnes
Editions : Casterman
Nombre de pages : 250
Année de cette édition : 2021



Résumé de l'éditeur : 

Cette année, Emma entre en 5e, et rien ne sera plus comme avant…
Une bande dessinée d’une grande justesse sur le passage de l’enfance à l’adolescence.

Cher journal, au secours !
Depuis que je suis en 5e, mes meilleures amies se détestent. Maintenant que Linnéa sort avec Martin, elle évite de jouer avec Bao et moi. Soi-disant c’est pas mature ! Bao est hyper en colère. Moi… je ne sais pas. Entre leurs disputes, je deviens quoi ? Et qu’est-ce que ça veut dire, être mature ? C’est ça, être cool ? Comment on fait, pour tomber amoureuse ?
MARIAM la nouvelle, est au-dessus de tout ça, elle…


Mon avis :

Voici une bande dessinée très bien réalisée pour les jeunes adolescents.

La première chose que j'ai aimée dans cet album, ce sont les graphismes et les couleurs. C'est exactement le style de dessins que j'adore. C'est doux et dynamique à la fois. C'est un point qui m'a beaucoup plu et je suis sûre que cela plaira aux plus jeunes.

Ensuite, l'histoire est sympathique. Suivre cette jeune fille dans la découverte de l'adolescence et de ses questionnements est intéressant. Plusieurs sujets importants sont abordés tels que l'amitié, l'amour, la maturité, la découverte de son corps et j'en passe. Les personnages sont vraiment chouettes et je dois dire que j'ai adoré la manière dont le papa gérait certaines situations. C'est un homme très à l'écoute de son enfant et qui l'épaule quoiqu'il arrive. Ils ont vraiment une relation géniale. Les trois jeunes filles sont aussi très bien. Elles ont une belle amitié et c'est quelque chose d'essentiel.

Personnellement, je trouve ce type d'album important pour les jeunes car ils pourront s'identifier facilement aux personnages et cela peut leur permettre de trouver des réponses à leurs questions.

Je remercie les éditions Casterman pour cette lecture.


Partenariat/service presse


Projet