dimanche 16 septembre 2018

"Innuneq (une idée de la vie)" de Fiji




Titre : "Inuuneq (une idée de la vie)"
Auteur Fiji
Editions : auto-édition
Nombre de pages : 280
Année de cette édition : 2018



Résumé de l'éditeur : 


Déborah, une « millennial » américaine exilée à Paris a du mal dans son travail. En poste dans une start-up, sa vie se résume à arriver tôt pour organiser la journée de son équipe, apprendre le français et affronter un collègue agressif et odieux.
Antoine lui, est sans abri. Il navigue de jour en jour entre galères et aventures, dans une société parfois belle, parfois hideuse cantonnant son quotidien au mot « survivre ».
Ce matin d’hiver, ils vont se rencontrer, parce qu’il pleure et qu’il se sent seul et parce qu’elle ne peut pas rester indifférente devant sa tristesse, parce qu’elle réalise que lui parler c’est le moins qu’elle peut faire et parce qu’il sait que pour continuer à exister il doit garder un lien.
Jusqu’au jour de l’accident…
Ceux qui l’ont croisé partiront à la recherche de son passé et devront décider de lui rendre. Mais sera-t-il encore possible que la société s’intéresse à lui en dehors de tout système marchand ou politique ?

Mon avis :



Voici un livre que j'ai beaucoup aimé tout comme le premier que j'ai lu de l'auteur, "De vieux potes". Ce que j'apprécie dans les écrits de Fiji c'est l'immense part d'humanité qui s'en dégage. Ici encore, nous retrouvons un personnage qui va vivre des événements très difficiles et qui va rencontrer tout au long du récit des personnages extraordinaires qui vont l'aider à se sortir de tout cela.

J'ai beaucoup aimé Déborah que j'ai trouvée très attachante. Cette jeune femme est pleine de détermination et de gentillesse. C'est quelqu'un de profondément humain. La relation qu'elle a avec le personnage principal est intéressante car elle apporte beaucoup au récit. C'est une personne très importante pour l'histoire. Pour le personnage principal, je l'ai bien aimé aussi. je m'y suis moins attachée mais j'ai apprécié ses réflexions et son courage. C'est un sacré bonhomme pour surmonter tout ce qu'il vit.

En ce qui concerne l'histoire, elle est belle parce qu'elle fait passer de nombreuses émotions telles que l'amour, l'amitié, l'entraide mais aussi la révolte et l'injustice. Elle est bien campée dans le monde réelle et pourrait arriver à tout un chacun. Il est facile de s'identifier à cet homme qui se retrouve dans la rue et qui perd ensuite la mémoire. Ce sont des malheurs qui arrivent tout les jours. Cela donne une grande force au récit car on se dit "Et si c'était moi dans son cas ?", "Comment je réagirais ?", "Que ferais-je ?". Ce récit fait réfléchir sur notre société, sur nous et cela est interpellant.

Pour l'écriture de l'auteur, elle est toujours aussi agréable à lire. Les mots sont justes, on ne s'ennuie pas à la lecture et j'ai été vite prise dans l'histoire à vouloir savoir la fin. Il n'y a pas de longues descriptions qui feraient décrocher de la lecture et cela j'adore.

En résumé, je vous conseille vivement ce livre car c'est une belle histoire et en plus il amène quelques réflexions intéressantes.

Je tiens à remercie l'auteur et le site Simple, le service presse autrement pour cette bonne découverte.


jeudi 13 septembre 2018

"Un secret halo de rose" de Léonnic Asurgi




Titre : "Un secret halo de rose"
Auteur Léonnic Asurgi
Editions : Prem'Edit
Nombre de pages : 170
Année de cette édition : 2018



Résumé de l'éditeur : 


« Je me sens bien, animé d’un sentiment de plénitude. Les yeux plissés en guise de protection solaire, je respire profondément, hyperventilé, et tout un tas de fictions et scenarii me pénètrent, me traversent, se bousculent. L’inspiration revient comme un cheval au galop, à la vitesse de la marée montante. Je médite. Je somnole. Je m’évade, néo adepte de contemplation. Je platonise. La journée a fusé, si j’en crois le ciel qui commence à rosir, formant des halos entre ciel et mer, entre chien et loup. Sans emphase il y a encore peu de temps, je suis désormais en phase de réanimation. Sans envie il y a si peu de temps, je suis désormais en vie. »



Ronan est en détresse depuis la mort de son meilleur ami. Un banal accident de la route aux abords d’un rond-point damné. Que s’est-il vraiment passé ce soir-là ? Ronan ne sait plus très bien. Pourtant, il était aussi dans la voiture. Depuis, ses souvenirs s’entrechoquent, brouillent sa mémoire et les pistes, le mènent à l’impasse. Harcelé par le père du défunt, otage de ses propres démons et hallucinations, lâché par son psy, il s’exile alors sur le phare de la Vieille, au large de la pointe du Raz, où il vivra une odyssée aussi salvatrice qu’extraordinaire, aux confins de l’irréalité.


Mon avis :


Voici un livre que j'ai beaucoup aimé. Je dois dire que pendant la lecture des premières pages, j'ai eu peur car je me suis vraiment demandé si j'allais aimé. Je trouvais qu'il ne se passait pas grand chose et je ne comprenais pas bien ce qu'il se passait. Cependant, après à peu près la moitié du livre, j'ai accroché parce que là je me suis rendu compte que l'auteur allait nous emmener vers une fin inattendue. Et ce fut le cas. J'ai eu des hésitations sur le fin mot de l'histoire. J'ai cru à un moment avoir trouvé la solution et tout compte fait non. Dans les cinquante dernières pages, un suspense s'installe et l'auteur nous mène par le bout du nez. C'est vraiment excellent et j'ai adoré cette partie. 

Pour l'écriture de l'auteur, elle est agréable à lire. J'ai eu du mal à me mettre dans l'histoire au début car c'était confus et j'étais perdue dans le récit mais ensuite, cela s'est grandement amélioré et j'ai adoré.

En résumé, c'est un bon livre un peu long au début mais il faut continuer car les zones d'ombre s'éclaircissent et la fin est géniale.

Je remercie l'auteur et le site Simplement, le service de presse autrement.

lundi 3 septembre 2018

"Rage de mots" d'Alain Flayac






Titre : "Rage de mots"
Auteur Alain Flayac
Editions : Les Plumes d'Ocris
Nombre de pages : 94
Année de cette édition : 2017



Résumé de l'éditeur : 


Dans son cinquième recueil, ce chercheur en mots capture des bouts de temps, des ressentis avec la rage de ceux qui doutent et espèrent. Sa poésie déborde souvent dans un non-style qui est le sien. Il aime à dire qu'il est en progrès, c'est un tourment à part entière de creuser la matière. Une écriture à fleur de peau qui vous touchera.


Mon avis :


Voici un très joli recueil de poèmes que j'ai eu la chance de lire. Il est plein de superbes sentiments. L'auteur a su me transmettre beaucoup d'émotions au travers de ces courts textes écrits tout en douceur. Les mots sont bien choisis et les situations assez imaginées. Je ne suis pas une grande adepte de la poésie comme je l'ai déjà évoqué mais je dois dire que certains poèmes m'ont touchée et j'en relirai certains avec grand plaisir.

Bref, je conseille ce recueil à tous les fans de poésie mais aussi aux novices dans ce style littéraire car c'est très agréable à lire et il est facile de se laisser porter par les mots de l'auteur.

Je remercie Alain Flayac pour sa patience et de m'avoir fait confiance.


Partenariat/service presse

"Jumelles : En balade !" de Ludivine Delaune




Titre : "Jumelles : En balade !"
Auteur et illustratriceLudivine Delaune, Anaïs Girod
Editions : autoédité
Nombre de pages : 27
Année de cette édition : 2018



Résumé de l'éditeur : 


Inna et Mey ont quatre ans et sont jumelles. Elles aiment se balader mais les passants les regardent souvent. Pourtant, elles ne sont pas différentes des autres… Elles vont alors apprendre que chacun est unique à sa façon ! Retrouvez la deuxième histoire tirée d'une histoire vraie, celle de deux sœurs !


Mon avis :

Et voici le deuxième tome des aventures des jumelles et comme le premier, il est tout simplement génial. J'adore la façon qu'a l'auteure de nous présenter le quotidien de deux petites filles adorables qui essaient de comprendre pourquoi leur gémellité intéresse tant les autres personnes. Quand on est jumelles, on est forcément totalement identiques ? Hé bien non et ce récit va encore le démontrer. Ce que j'aime dans cette série c'est qu'elle est très agréable à lire et en plus très pédagogique car elle permet aux enfants de savoir ce que c'est que d'être jumeaux et aussi d'apprendre ce qu'est la différence entre les gens. 

Ce qui est sympa aussi dans ce livre, ce sont les illustrations toujours aussi colorées et attrayantes. Elles collent totalement à l'univers de l'histoire et cela donne un vrai plus.

En résumé, c'est encore un excellent tome et j'attends le 3 avec impatience. Je le conseille vivement notamment pour le projet "Et si on te donnait l'envie de lire ?"

Je remercie grandement Ludivine Delaune pour cette découverte.



Partenariat/service presse

mardi 28 août 2018

"Le secret" d'Ahcène Hédir






Titre : "Le secret"
Auteur Ahcène Hédir
Editions : 5 sens
Nombre de pages : 73
Année de cette édition : 2017



Résumé de l'éditeur : 


C’est l’histoire d’un homme qui débarque à Paris dans l’espoir de reconstruire sa vie sous une autre identité : un nom emprunté au désordre infligé à sa propre existence, et un secret si bien gardé que Vialacant lui-même doit en perdre jusqu’au souvenir.


C’est à la fois une renaissance et un naufrage. Un naufrage dans la perte de la mémoire personnelle, et une renaissance dans un environnement qui reste pourtant étrangement étranger. Jusqu’à la rencontre avec Élise, une jeune enseignante : le narrateur se réveille dans une existence toute neuve. Et cette enseignante pourrait signifier l’oubli total des ombres du passé. Mais le secret ne se laisse pas refouler si facilement : il resurgit sous les traits de Zainab, une femme sombre qui va entraîner Vialacant dans ses obsessions mortifères…

Dénouant au fur et à mesure les repères chronologiques, le récit défile ou éclate comme l’existence de cet homme soumis à la fatalité absurde d’un secret qu’il avait fini par oublier.


Mon avis :


Voici un livre qui m'a intriguée jusqu'à la fin car il tient le lecteur en haleine pour savoir ce qu'est ce fameux secret. Ce n'est qu'à l'épilogue que j'ai compris de quoi parlait l'auteur même si il reste quelques zones d'ombre qui permettent au lecteur de laisser libre cours à son imagination.

J'ai bien aimé la narration car je trouve que l'auteur a su mettre un vrai mystère dans son livre. Je m'y suis retrouvée plongée et pendant un bon bout de temps, je ne savais pas où il allait m'emmener. Quel était le but de ce livre et comment allait évoluer l'histoire de cet homme ? Voilà les questions que je me suis posée. Je ne m'attendais pas du tout à ce récit ni à ces événements et j'ai trouvé cela très intéressant. Cela changeait de ce que j'ai l'habitude de lire et j'ai aimé l'ambiance.

Pour les personnages, ils sont tous très énigmatiques. Vialacant avec son secret bien sûr mais aussi Elise et Zaineb. Ils ont tous une part d'ombre qui fait qu'il est difficile de cerner vraiment leurs personnalités.C'est ce qui donne tout l'intérêt de l'histoire parce que cela la rend intrigante. Cependant, malgré tout ce mystère, je me suis attachée à Vialacant que je trouve touchant. 

En résumé, j'ai aimé ce livre que je conseille car tout n'est pas cousu de fil blanc et cela rend le récit prenant et mystérieux.


Un grand merci à Ahcène Hédir pour sa confiance. 



Partenariat/service presse