mercredi 20 septembre 2017

"L'espoir de la meute" de Philippe Devos






Titre : "L'espoir de la meute"
Auteur Philippe Devos
Editions : Atramenta
Nombre de pages : 135
Année de cette édition : 2017



Résumé de l'éditeur : 



La meute, c'est vous, c'est moi.
D'autres peut-être, qui oseront cheminer à nos côtés à travers ces pages.
Quelques textes pour faire naître en nos cœurs un ailleurs, sublimer l'habitude, s'enivrer d'amertume, apprivoiser ses chimères...
Des landes de vers pour une échappée belle hors du temps et des cités stériles où l'homme moderne dérive parmi les ombres anonymes.
Des poèmes comme autant d'occasion de se retrouver.



Mon avis :

Voici un recueil de poèmes que j'ai bien apprécié. Je dois dire que c'est à noter pour moi car je ne suis pas une grande adepte de ce style littéraire et pourtant ici, je me suis régalée.

J'ai aimé tous les poèmes avec quelques préférences bien sûr mais je les ai tous trouvés sensés et prenants. Je ne me suis pas lassée de les découvrir et j'ai dévoré le recueil avec une grande joie. L'auteur y aborde plusieurs sujets qui peuvent tous nous intéressés. C'est ce que j'aime car de cette façon, j'ai pu me retrouver dans certains textes et cela est très agréable.

Pour l'écriture de l'auteur, j'ai vraiment beaucoup aimé parce que , comme dit plus haut, je ne suis pas une fan de poésie mais ici, j'ai accroché. Je trouve que l'auteur n'en a pas fait trop ni trop peu. On est dans de la poésie mais compréhensible (c'est toujours le petit problème que j'ai avec ce genre littéraire, il y a des poèmes que je ne comprends pas). Je ne me suis pas prise la tête à chaque texte à essayer de comprendre où l'écrivain voulait en venir. C'était une lecture très fluide et plaisante.

En résumé, je vous conseille ce livre que ce soit aux amateurs de poésie ou aux personnes telles que moi qui ont du mal avec cela. Il est vraiment parfait.

Je remercie Philippe Devos pour ce service-presse par l'intermédiaire du site Simplement, le service presse autrement. J'ai beaucoup aimé ce recueil.






Partenariat / service presse


vendredi 15 septembre 2017

"Le meurtre était écrit" de David Guidat




Titre : "Le meurtre était écrit"
Auteur David Guidat
Editions : Autoédition
Nombre de pages : 334
Année de cette édition : 2017



Résumé de l'éditeur : 

2016, en pleine primaire pour l’investiture à la Maison Blanche, le candidat favori, Douglas Barnes est assassiné dans sa villa de New York. On découvre que le meurtre a été filmé et publié sur les réseaux sociaux. Le tueur fait lire à sa victime une lettre de rédemption et dessine avec son sang le symbole hashtag suivi d’un numéro. Le premier d’une longue série ? L’enquête est confiée au lieutenant Alexandre Grayson qui fera de nombreuses découvertes sur les pratiques sexuelles de Barnes mais aussi sur sa famille et ses collaborateurs. Il devra également faire face au passé qui le rattrape. Faux semblants, secret d’alcôve, trahisons et mensonges, une enquête dans le milieu politique entre le Capitole et la Maison Blanche. # Libérez-vous du mal avant qu’il ne vous tue.

Mon avis :

Voici un excellent thriller.

J'ai beaucoup aimé ce livre car il y a un vrai suspens. Tout n'est pas cousu de fil blanc et tout au long de l'histoire, plein de questions se posent. Les rebondissements sont très nombreux et suivre la trace de ce tueur est tout simplement passionnant. J'aime les thrillers qui tiennent en haleine et qui ne se perdent pas dans de longues descriptions. Mon plaisir quand je lis ce type de livre, c'est de chercher qui est l'auteur des meurtres et être étonnée à la fin. C'est le cas ici. Le responsable de ce carnage est vraiment très malin, ce qui lui permet de passer entre les mailles du filet et ce qui fait chercher le lecteur.

Pour les personnages, j'ai apprécié l'enquêteur que je trouve très énigmatique mais je ne peux pas dire que je m'y suis attachée. C'est pareil pour les autres protagonistes, ils sont tous super intéressants et apportent tous quelque chose d'important au récit. Il n'y a pas pour moi de personnage moins important qu'un autre. Cela est génial.

L'écriture de l'auteur est parfaite car elle est précise et très agréable à lire. J'ai aimé son style pour décrire les scènes de crime ou encore le profil psychologique de ses personnages. C'est vraiment le genre de livre que je prends grand plaisir à lire. Cela se lit très vite et avec avidité. On ne voit pas le temps passer.

En résumé, je vous conseille vivement cette lecture surtout aux amateurs de bons thrillers.

Je remercie grandement David Guidat pour sa confiance. Ce livre est vraiment parfait.







Partenariat / service presse


mercredi 6 septembre 2017

"Féelynides, tome 1 : attraction" de Cathy Dujardin





Titre : "Féelynides, tome 1 : attraction"
Auteur Cathy Dujardin
Editions : Autoédition
Nombre de pages : 334
Année de cette édition : 2017



Résumé de l'éditeur : 

Aidan doit quitter les USA où il a grandi pour suivre sa mère en Irlande pour y intégrer la prestigieuse université de Cork pour un nouveau départ. Dans cette nouvelle vie, Aidan nous entraine dans un monde où les cauchemars et la réalité, côtoient les mythes et les légendes.Découvrez un univers dans lequel l'amitié, les secrets, les meurtres et les rebondissements se mêlent dans une incroyable épopée sur fond de brumes celtiques. "Rien ne sera plus jamais pareil".Un nouveau héros débarque dans l'univers du fantastique, évadez vous en découvrant les aventures d'Aidan TREVOR.


Mon avis :

Attention, coup de coeur.

Hé oui les amis, je reviens aujourd'hui avec une pépite. Le premier tome d'une histoire que j'ai littéralement adoré.

J'ai tout aimé dans ce premier volet que ce soit les personnages, l'histoire, l'univers ou la plume de l'auteur. C'est de la très bonne littérature. Que dis-je??? De l'excellente littérature.

Les héros du livre m'ont beaucoup plu car je les ai trouvés attachants et tous très différents. C'est intéressant parce que cela donne du peps à l'histoire. J'ai adoré Aidan qui est quelqu'un de courageux, d'honnête et de sentimental. Il a vraiment une grande ouverture d'esprit. Il découvre des choses toutes plus étonnantes les unes que les autres et pourtant il ne semble pas plus effrayé que cela. Il a un côté très adulte et très protecteur. Je l'ai vraiment apprécié. C'est pareil pour ses camarades Ciara, une amie bien sympathique et Flora, jeune fille mystérieuse qui apporte beaucoup à l'histoire. Pour els autres, je ne les connais pas encore assez pour me prononcer. je sais juste que Flint m'intrigue énormément. Il a un drôle de comportement avec son papa et je me pose beaucoup de questions.

Pour le récit, il est génial. Il y a beaucoup de rythme. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. De plus, toute l'histoire des protagonistes surtout celle des Féelynides est super captivante. J'aime vraiment ce style de livre où le passé des personnages est riche en aventures et où les héros découvrent tout cela et peuvent ensuite faire le lien avec leur présent. C'est prenant et j'ai vraiment envie d'en connaître plus. Je me suis retrouvée dans un univers bien implanté et bien pensé. Même le pays où tout cela se passe dessert à merveille l'histoire. C'est tout simplement génial.

En ce qui concerne l'écriture de l'auteur, rien à redire. C'est agréable de lire ce livre. Pas une seule fois, je ne me suis ennuyée ou me suis demandée à quoi servait tel et tel passage. Tout est utile et bien développé sans trop en faire. C'est un bonheur de lecture.

En résumé, je vous conseille vivement ce premier tome aussi bien aux adolescents qu'aux adultes. C'est excellent et je suis heureuse d'avoir eu ce coup de cœur.

Je tiens à remercier vivement Cathy Dujardin pour ce service-presse par l'intermédiaire du site Simplement, le service presse autrement. J'ai fait une superbe découverte.






Partenariat / service presse

jeudi 27 juillet 2017

"La Comtesse Rouge" de Bénédicte Chaplart





Titre : "La Comtesse Rouge"
Auteur Bénédicte Chaplart
Editions : Edilivre
Nombre de pages : 156
Année de cette édition : 2017



Résumé de l'éditeur : 

Ce n'est pas sans humour et légèreté que l'auteur nous raconte son enfance terrifiante dans les années 70. Entre un père violent et incestueux et une mère alcoolique et suicidaire, Bénédicte a dû faire face à un quotidien terrifiant, où l'innocence enfantine n'avait pas sa place. Si des parents aimants cherchent à transmettre à leurs enfants des valeurs positives telles que l'honnêteté et le respect, pour les parents de Bénédicte, le mensonge était une règle et le vol un passe-temps, voire un art. Comment se construire dans un monde sans repère ? Comment bien grandir sans avoir confiance dans les adultes qui doivent nous servir de modèles ? Heureusement, Bénédicte trouva un peu de stabilité auprès de sa grand-mère, la seule personne à lui avoir appris ce qu'est l'amour véritable. Entre espoirs et désillusions d'une enfance malheureuse, ce récit ne tombe jamais dans l'auto-apitoiement et reste malgré tout une ode à la vie.



Mon avis :

Ce livre m'a vraiment beaucoup chamboulée. En le lisant, je suis entrée dans une histoire terriblement touchante. Ce qu'a vécu cette petite fille est tout simplement horrible. Je n'ai pas de mot pour qualifier une telle jeunesse. A plusieurs reprises, j'ai été franchement triste mais surtout révoltée. J'étais furieuse contre ces adultes qui lui faisaient tant de mal. J'avais envie de leur dire d'arrêter tout cela. Cette enfant a eu un courage sans nom et une réelle force de caractère. 

Un autre sentiment qui a été bien présent c'était la compassion pour cette jeune fille mais aussi pour son frère et sa grand-mère. J'ai adoré ce dernier personnage que je trouve si attachant, si doux. J'admire cette femme qui soutient sa fille malgré tout ce qu'elle peut faire et qui se décarcasse pour l'aider ainsi que ses petits-enfants. Une personne remarquable.

Pour l'écriture de l'auteur, j'ai beaucoup aimé car même si l'histoire est très dure et si les faits sont ignobles, elle ne tombe jamais dans le larmoyant ou les lamentations. Ce qu'elle pourrait faire. Ce serait plus que compréhensible et pourtant, j'ai découvert quelqu'un de fort qui raconte des événements difficiles. La façon dont elle narre ces épreuves est vraiment incroyable et très belle. Très jolie leçon de vie et de courage.

En résumé, j'ai aimé ce livre car il m'a complètement retournée. Je n'en sors pas indemne mais je ne le regrette nullement. C'était très fort et je remercie l'auteur de m'avoir permis de découvrir son histoire.






Partenariat / service presse

dimanche 9 juillet 2017

"Mémoires d'un mécontemporain" de Thibault Loucheux





Titre : "Mémoires d'un mécontemporain"
Auteur Thibault Loucheux
Editions : Lacour-Ollé
Nombre de pages : 133
Année de cette édition : 2016



Résumé de l'éditeur : 

Théodore, étudiant bohème perdu dans une génération individualiste, inculte et instable, rencontre Marie, une jeune femme au regard malicieux et à la chevelure marmotte. Dans une époque où tout est doté d'une obsolescence programmée, l'amour est-il possible entre une réaliste et un romantique ?


Mon avis :

Ce livre m'a vraiment beaucoup plu. J'ai découvert la plume d'un auteur que je ne connaissais pas et celle-ci m'a charmée.

L'histoire est agréable à découvrir mais c'est surtout le personnage principal que j'ai adoré. J'ai trouvé ses réflexions très justes aussi bien sur la vie, l'amour, la société, l'art etc... Il réfléchit beaucoup à ce qui se passe à notre époque et évoque des sujets qui nous concernent tous. C'est cela que j'ai apprécié. Il est facile de se retrouver dans ses idées. En tous cas, moi, je m'y retrouve pleinement. C'est très intéressant de suivre le déroulement de ses pensées.

Ce que j'ai aimé aussi c'est la façon dont ces réflexions sont présentées. Ce n'est pas un long livre sans fin avec de grandes théories et des explications à foison. Non ! C'est une histoire racontée simplement mais qui éveille la réflexion chez le lecteur. Cela j'aime beaucoup. Il ne reste pas passif. La lecture en est d'autant plus prenante.

En résumé, j'ai beaucoup aimé ce livre que je conseille vivement. Il y a un vrai travail de réflexion et l'écriture de l'auteur est parfaite.

Je remercie grandement Thibault Loucheux pour ce superbe bouquin que j'ai adoré ainsi que pour la photo. :)




Partenariat / service presse



dimanche 25 juin 2017

"Inhumanitas" de Marie-Béatrice Ledent





Titre : "Inhumanitas"
Auteur Marie-Béatrice Ledent
Editions : Presses de la Cité
Nombre de pages : 228
Année de cette édition : 2017



Résumé de l'éditeur : 


Henry, un petit garçon de sept ans, est très gravement malade. Pour donner à son fils une chance de vivre, l'Agent Fédéral Eric Daniels va devoir changer l'inacceptable. Si la Loi se dresse déjà en travers de sa route, c'est sans compter sur un étrange secret qui refait surface en même temps qu'un nom : Blake Nelson.Doit-on obéir aveuglément aux règles ? Faut-il laisser la Justice exécuter sa sentence tout en sachant qu'elle condamnera à mort un petit garçon ? Jusqu'où peut-on aller quand la vie de son enfant est en jeu ? Cette histoire invite à une profonde réflexion sur le droit à la vie et les libertés individuelles.

Mon avis :

Voici un livre qui m'a chamboulée.

L'histoire de ce petit garçon malade qui attend une greffe de moelle et dont le seul espoir est un homme détestable, un monstre, m'a particulièrement marquée. Je ne ressors pas de cette lecture indemne car j'ai été touchée par cette horreur vécue par cette famille. Ces pauvres parents qui doivent se battre de la sorte afin de sauver leur enfant et cette indifférence à laquelle ils se heurtent me troublent. J'admire ce qu'ils ont fait pour sauver leur petit garçon. C'est une belle leçon de courage, de force et d'amour. Il est clair qu'ils ont enfreint les lois mais qui ne le ferait pas s'il savait que cela pourrait aider son enfant à vivre ? Comment les gens auxquels ils se sont adressés ont-ils pu rester si insensibles ? Telles sont les questions soulevées par ce livre. Par contre l'élan de solidarité que d'autres mettent en place est tout simplement magnifique.

L'écriture de l'auteur est vraiment bien et les mots m'ont vraiment touchée. Il y a une telle intensité dans ce récit. C'est un sujet très dur et pourtant on ne tombe pas dans le mélodrame et jusqu'à la fin il y a un suspens très prenant.

Je remercie grandement Marie-Béatrice Ledent pour cette lecture qui restera gravée en moi. 





"Quelques jours de nos vies" de Clare Swatman





Titre : "Quelques jours de nos vies"
Auteur Clare Swatman
Editions : Presses de la Cité
Nombre de pages : 352
Année de cette édition : 2017



Résumé de l'éditeur : 


Zoe et Ed étaient prédestinés à s'aimer. Aujourd'hui, en couple depuis vingt ans, ils traversent côte à côte les plaines et les sommets de la vie conjugale. Comme un couple de vingt ans, ils s'embrassent tous les matins. Sauf que ce matin-là, Zoe est excédée et envoie balader Ed... qui meurt, fauché par un bus. Comment Zoe pouvait-elle savoir que c'était la dernière fois qu'elle le voyait ? Mais était-ce vraiment la dernière... ? 
Quelque temps plus tard, Zoe se réveille dans sa chambre de jeune fille. La vie semble lui avoir offert une seconde chance : revivre les moments les plus importants de son histoire avec Ed. Et les revivre en mieux, afin d'en changer le destin...

Dans ce roman chatoyant d'émotion, Clare Swatman brosse le portrait d'un homme et d'une femme et interroge les ressorts du couple, confronté aux problématiques du deuil ou de l'infertilité. Quelques jours de nos vies séduira toutes celles et tous ceux qui n'ont pas honte
de pleurer en lisant un bon roman. Préparez vos mouchoirs !


Mon avis :

Ce livre est tout simplement magnifique.

J'ai adoré les personnages surtout Zoé que je trouve terriblement attachante.Son histoire est tragique. Perdre son compagnon ainsi du jour au lendemain va la plonger dans une terrible tristesse. J'aime sa force de caractère et sa sensibilité.

Pour l'histoire, elle est superbe. C'est plein d'émotions et de superbes moments. J'ai beaucoup aimé le fait que Zoé puisse retourner dans son passé et voir si elle aurait pu changer quelque chose. De plus, découvrir sa rencontre avec Ed et tout le cheminement jusqu'au jour d'aujourd'hui est intéressant. Est-ce que modifier quelque chose dans son passé peut vraiment changer un présent ? Comment aurait été leur vie s'ils avaient fait ceci plutôt que cela ? C'est bien de le découvrir. CTout le luvre est parsemé de jolis instants plein de sentiments et c'est très beau. De plus, cette fin... C'est si émouvant. 

En ce qui concerne l'écriture de l'auteur, c'est superbement bien écrit. les mots sont justes et touchants, le récit est prenant. C'est parfait.

Merci aux éditions Presses de la Cité et à Babelio pour ce très beau moment de lecture.



mercredi 21 juin 2017

"Amuse-bouche" de Stéphane Carlier



Titre : "Amuse-bouche"
Auteur Stéphane Carlier
Editions : Le Cherche Midi
Nombre de pages : 299
Année de cette édition : 2017



Résumé de l'éditeur : 

Julien, conseiller des Affaires étrangères, beau gosse ambitieux, vit une histoire avec Pauline, une superbe assistante parlementaire. Un soir, il lui écrit un sexto particulièrement cru qu’il envoie par erreur à Philippe Rigaud, diplomate chevronné à deux ans de la retraite. Une boulette qui fait l’effet d’une bombe dans le quotidien ronronnant du couple Rigaud. Dans celui, surtout, de Marie-Ange, la très sage épouse de Philippe qui, décidée à enquêter sur les infidélités de son mari, est loin d’imaginer ce qu’elle s’apprête à découvrir...
Farce contemporaine, vaudeville sondant les secrets d’un homme marié, satire sociale égratignant le Quai d’Orsay et une certaine bourgeoisie parisienne, Amuse-bouche est une comédie élégante et salutaire qui se délecte de nos petits travers comme de nos gros mensonges avec un bonheur égal.



Mon avis :

En ce premier jour de l'été, voici un livre idéal à emmener en vacances et même ailleurs. Il est parfait pour un joli moment de détente.

J'ai adoré la plume de l'auteur que j'ai trouvée très juste. Je trouve que Stéphane Carlier a un don pour mettre en scène ses personnages et ses situations. On se retrouve projeté dans un univers un peu satyrique et j'adore cela. J'aime la façon dont il dépeint les travers de ses héros, leurs faiblesses, leurs peurs. C'est vraiment bien écrit. 

L'histoire est somme toute pas très originale mais elle est bonne. Cela marche parfaitement. On est vite pris au jeu de cet imbroglio entre les personnages qui part d'une simple erreur de manipulation de téléphone. J'ai aimé voir les réactions de certains. Tout s'enchaîne et rien ne va plus ou tout va bien c'est à voir....

Pour les héros, je ne me suis pas beaucoup attachée à eux. Certains sont plus sympathiques que d'autres, je pense à Marie-Ange notamment mais je ne peux pas dire que j'ai eu un coup de cœur pour l'un d'entre eux. Maintenant, ils apportent tous beaucoup au récit.

En résumé, j'ai beaucoup aimé ce livre que je recommande pour un chouette moment de lecture.

Merci à Babelio et aux éditions Le Cherche Midi pour cette découverte. Je comte bien découvrir l'autre livre de l'auteur "Les perles noires de Jackie O".




Partenariat

Babelio
Le Cherche Midi


Challenge

Logo de Miss Bunny

vendredi 9 juin 2017

"Ca va être ta fête" de Cécile Delacroix




Titre : "Ca va être ta fête"
Auteur Cécile Delacroix
Editions : Le Texte Vivant
Nombre de pages : 180
Année de cette édition : 2017



Résumé de l'éditeur : 




De la Saint-Roméo à la Saint-Aimé, en passant par la Saint-Vincent-de-Paul, Cécile Delacroix revisite les saints pour mieux égratigner les humains ; les hommes de préférence, tour à tour lâches, escrocs, machos mais tendres aussi. En une quarantaine de courtes chroniques de la vie ordinaire, toujours drôles, souvent désopilantes, parfois même dramatiques, elle nous emmène dans la vie de femmes aimantes, amantes, soumises ou révoltées, qui nous touchent parce qu’elles nous ressemblent. La rupture à la Saint-Sylvestre, les déboires d’une actrice à la Saint-Oscar, la retraite tant attendue de Martine à la Sainte-Félicité, le week-end en amoureux d’amants adultères à la Saint-Fidèle, les gaffes de Sophie à la Sainte-Prudence... Cécile Delacroix s’empare de l’éphéméride pour revisiter avec humour les aléas de la vie, de l’amour, de l’amitié. Avec une tendresse grinçante, elle dresse le portrait de femmes, jeunes ou moins jeunes, en prise avec un quotidien qu’elles tentent désespérément de maîtriser ou d’infléchir.


Une grande bouffée de rire en ces temps où la place des femmes est constamment discutée par des hommes bien intentionnés.




Mon avis :

Alors autant le dire de suite, j'ai adoré ce recueil de nouvelles.

Je l'ai trouvé très bien écrit. J'y ai découvert quarante histoires toutes plus incroyables les unes que les autres. Elles sont tantôt tristes, drôles, étranges mais aussi sarcastiques et piquantes. C'est cette diversité qui m'a beaucoup plu. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Le rythme est soutenu et chaque récit nous emmène dans un nouvel univers avec de nouveaux personnages tous plus intéressants les uns que les autres. Certes, on n'a pas le temps de s'attacher à eux tant les histoires sont courtes mais ici ce n'est pas le but. Je les ai trouvés vraiment étonnants ces héros et les femmes qui sont mises à l'honneur ont pour la plupart un caractère bien trempé. Cela donne du piment au livre. 

Je dois dire que certaines nouvelles m'ont plus marquées que d'autres mais dans l'ensemble, elles sont toutes sympas à lire. Ce sont des moments de vie incroyables à lire.

Si vous voulez un livre léger, plein d'humour et qui se lit vite, foncez. Il est excellent.

Merci aux éditions Le Texte Vivant pour cet envoi.




Partenariat/Service presse
Le Texte Vivant

dimanche 4 juin 2017

"La vie en face... Ne vous déplaise" d'Anne Dejardin




Titre : "La vie en face... Ne vous déplaise"
Auteur Anne Dejardin
Editions : Publishroom
Nombre de pages : 200
Année de cette édition : 2016



Résumé de l'éditeur : 


Découvrez ce roman d'une vie, débordant de sincérité et de poésie !

Pour dépasser l’épreuve de la retraite, l’auteure décide de revisiter son passé.
À travers une écriture incisive et poétique, elle nous livre ses anecdotes d’enfant, de femme, de mère mais aussi celles de son quotidien. Son divorce, son remariage, ses beaux-enfants et, bientôt, son premier petit enfant...
La vie en somme, souveraine et intrépide, la vie qui n’est qu’un éternel recommencement.

Une biographie-fiction qui dépeint avec humour et légèreté les joies et les peines de la vie d’une femme, entre contraintes du conformisme, attentes des autres et écoute de soi.



Mon avis :

Pour ce livre, je dirais que j'ai un avis mitigé. Je m'explique.

J'ai aimé l'idée du livre. Découvrir la vie de l'auteure et surtout le fait qu'elle nous fasse part de ses doutes, de ses émotions et de ses sentiments m'a plu car j'ai trouvé ce récit très vrai et authentique. On sent que l'auteure se livre avec une grande sincérité et cela est très appréciable. Elle parle de son ressenti sans langue de bois. De plus, j'ai apprécié la touche d'humour qu'elle donne à certaines situations. Tout cela permet de comprendre l'état d'esprit de l'écrivain.

Malgré ces points positifs, j'ai eu un peu de mal à m'accrocher à l'histoire. Je pense que cela est dû au fait que ce que vit l'auteure ne me parle pas personnellement. Elle entre dans la retraite, retrace une partie de sa vie et nous parle de ses beaux-enfants, son futur petit enfant. Des choses que je n'ai pas vécues, donc je me sens moins "concernée". Dans le sens que je n'arrive pas à me projeter dans son histoire. C'est un peu trop abstrait pour moi. 

En ce qui concerne l'écriture de l'auteure, j'ai bien aimé parce que c'est sincère comme dit au début de cet article. On sent qu'elle a envie de communiquer avec son lecteur au sujet de ses sentiments émotions et doutes. Je trouve cela très beau.

En résumé, c'est un bon livre mais qui n'est pas adapté pour moi. Il a de belles qualités et je suis sûre qu'il plaira à d'autres personnes.

Merci aux éditions Publishroom pour cette découverte.




Partenariat/Service presse
Publishroom

mardi 23 mai 2017

"Le Monstre" de Guillaume Duhan




Titre : "Le Monstre"
Auteur Guillaume Duhan
Editions : Maryshair
Nombre de pages : 124
Année de cette édition : 2014



Résumé de l'éditeur : 

Lisa, jeune étudiante en journalisme, vit mal sa relation avec son petit ami Alexandre. Pendant ce temps, un tueur en série que l'on surnomme Le Monstre, sévit sans que l'on ne parvienne à l'attraper? Une enquêtrice, Sofia Semionovna, va tout mettre en oeuvre pour répondre à la question : qui est le Monstre ?



Mon avis :

Comme vous le savez maintenant si vous suivez mes articles, j'aime beaucoup l'écriture de Guillaume Duhan. C'est le quatrième livre que je lis de lui + une nouvelle et aucun ne m'a déçu mais je dois dire que "Le Monstre" a ma préférence. Pourquoi ?

Tout d'abord, c'est un thriller et j'adore ça. Ici, l'histoire de ce monstre qui tue sans scrupule et place ses victimes dans une mise en scène vraiment spéciale m'a plu. Je ne vais pas dire que c'est super original mais cela a piqué ma curiosité. Pourquoi quelqu'un tuerait des gens de cette façon ? Quel est le but ? La raison ? Qui peut faire cela ? Beaucoup de questions se posent dès la première page et j'ai apprécié. Autre point fort, on entre dans le vif du sujet directement. On est tout de suite propulsé dans cet univers assez sombre et tout au long de la lecture, on doit réfléchir à qui a pu commettre ces crimes. Tout cela pour arriver à un final... Là, franchement je ne l'ai pas vu venir.

Ensuite, pour les personnages, je ne peux pas dire que je les ai aimés et que je me suis attachée à eux. Ca non car je les ai trouvés tous très bizarres et certains franchement glauques. Que ce soit les suspects ou les enquêteurs, ils semblent assez torturés et ont des comportements plutôt étranges.  Cependant, c'est  intéressant car on a l'impression qu'ils ont tous quelque chose à se reprocher. L'auteur nous mène par le bout du nez avec ses héros. Cela permet d'arriver à cet épilogue.

Enfin, l'écriture est très bonne comme toujours. Je ne vais pas m'étaler sur ce point. J'aime beaucoup ce que fait Guillaume Duhan.

En résumé, j'ai aimé ce court récit et même si je n'ai pas adoré les personnages, je reconnais que le fait qu'ils soient tous un peu étranges permet d'arriver à une fin qui moi m'a étonnée.

Merci beaucoup à Guillaume Duhan de me permettre de découvrir ses livres. C'est toujours un plaisir. :) D'ailleurs, je reviens avec la chronique sur "La rivale". ;)



Autres chroniques sur les livres de l'auteur :

"Le Transcendant"
"La Rédemption"
"Le Clairvoyant"




Partenariat/Service presse
Guillaume Duhan

dimanche 14 mai 2017

"Les Hommes-Charbon" de Laurence Orsini




Titre : "Les Hommes-Charbon"
Auteur Laurence Orsini
Editions : Autoédition
Nombre de pages : 410
Année de cette édition : 2017



Résumé de l'éditeur : 

Mâaluna est devenue Bergère de Mars après sa mort. Ainsi, parmi les siens, elle veille sur la nouvelle humanité qui peuple la terre. Ils sont aidés dans leur tâche par les Uri-Anna, enfants de la lumière.

Le monde qu'ils avaient rêvé parfait se trouve de nouveau envahi par les ténèbres, lorsque trois Uri-Anna, les filles de Mâaluna disparaissent de la galaxie. Un combat sans merci va alors se livrer pour empêcher le chaos.

Mon avis :

Alors les amis, voici un livre auquel je ne m'attendais pas. En fait, je dirais plutôt que je ne savais pas à quoi m'attendre avec ce bouquin et je m'y suis plongée tout simplement. Bien m'en a pris car c'est une pépite.

Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé l'histoire que je trouve originale. Cette idée de Bergers de Mars, d'enfants de la lumière et d'Hommes-Charbon (surtout eux car je n'aurais jamais deviné ce qu'ils étaient avant de lire ce livre) m'a beaucoup plu. Personnellement, je n'ai jamais rien lu de tel et cela m'a permis un dépaysement total. Je trouve que cette aventure est emplie de pleins de choses différentes que ce soit des émotions, des situations ou des événements. On a des moments tout doux, splendides et pleins de poésie et puis on en a d'autres emplis de sauvagerie, de brutalité et de violence. C'est cet aspect diversifié qui me plaît. Ce n'est pas couru d'avance et on ressent différentes émotions tout au long du récit. J'ai été parfois charmée, enthousiaste, dégoûtée, triste, heureuse et j'en passe. Gros gros point positif, on ne s'ennuie pas.

Ensuite, j'ai aimé certains personnages surtout Eve et Kori que je trouve adorables. C'est vraiment le couple idéal qui se bat pour son avenir et ses enfants tout en s'aimant sans limite. Ils ont un courage incroyable car quelles horreurs ils ont vues avec ces Hommes-Charbon. Ils vont braver des obstacles incroyables rien qu'à la force de leur courage et de leur amour. C'est très beau. Une scène qui les concerne m'a d'ailleurs rendue triste. Par contre, il y a d'autres personnages que je n'ai pas aimés comme les Hommes-Charbon et David. Je les trouve si brutaux et sans cœur. David lui est aussi très manipulateur. Maintenant il y a plein d'autres héros dans ce livre mais ça je vous laisse les découvrir. Je ne vais pas tout vous dire quand même. :)

Enfin, l'écriture de l'auteur est géniale. Pour écrire ce style de livre, il faut savoir être clair car avec les noms des personnages, les lieux et leur histoire, il serait facile de perdre le lecteur. C'est d'ailleurs cela et les longues descriptions qui m'empêchent parfois d'apprécier totalement une lecture. Ici, il n'y a aucun souci. Tout est facile à comprendre et le récit avance bien, ni trop vite, ni trop lentement. On a le temps de comprendre l'histoire, de s'immerger dans l'univers et de s'attacher aux personnages. Il n'y a aucune digression pour perdre le lecteur pour ma part. 

En résumé, vous l'avez compris, j'ai vraiment aimé cette histoire qui m'a fait sortir de ce que je lis habituellement. Pour le moment, je découvre de nouveaux univers et j'en suis très heureuse. Ce livre est une bonne lecture et je remercie Laurence Orsini pour cette découverte. :)





Partenariat/Service presse

Laurence Orsini



mardi 25 avril 2017

"Le Clairvoyant" de Guillaume Duhan




Titre : "Le Clairvoyant"
Auteur Guillaume Duhan
Editions : Maryshair
Nombre de pages : 99
Année de cette édition : 2013



Résumé de l'éditeur : 

"En prenant conscience d'être un monstre, on prend conscience d'être humain."

Hanté par le suicide de sa petite amie, Alexandre décide de rejoindre sa maison secondaire afin de faire son deuil. Sur la route, il est victime d'un accident. Il se réveille dans la demeure du « Clairvoyant », mystérieux personnage secondé par son majordome. Mais bientôt, il apprend que tout est fait pour qu'il ne puisse s'échapper…




Mon avis :

C'est parti pour une nouvelle lecture avec un livre de Guillaume Duhan. J'ai déjà lu des écrits de cet auteur que j apprécie beaucoup et cet opus n'a pas failli à la règle.  

Ici, ce que j ai aimé ce sont les personnages terriblement énigmatiques. Ils sont très difficiles à cerner tant ils ont des zones d'ombre et ça j'adore. Cela apporte beaucoup de mystères. Je ne sais pas si je peux m'attacher à eux ou pas parce qu'à  certains moments, on les sent victimes  et à d'autres on se demande si ce ne sont pas eux les responsables de leur malheur. 

Autre chose que j ai adoré dans ce livre, c'est  la limite si mince entre le réel et le rêve.  On ne sait pas exactement ce qui est vrai et ce qui est le fruit de l imagination des héros. C'est assez déstabilisant mais vraiment excellent car on s'e pose plein de questions jusqu'à  la fin et je dirais même au delà. Là est pour moi le gros point fort du livre. On n'est sûr de rien et ça laisse libre cours à notre imagination.

Enfin la plume de l'auteur est toujours super. Ce n'est pas le premier livre que je lis de Guillaume Duhan et ce ne sera pas le dernier (d'ailleurs un autre arrive bientôt). C'est agréable à lire et je découvre comme à chaque fois une histoire originale.

En résumé j'ai beaucoup aimé cette courte lecture.  Bravo à l'auteur pour avoir mis autant d' intensité et de mystères dans un petit livre. 

Je tiens à remercier Guillaume Duhan pour sa confiance et pour cette découverte.  


Partenariat/Service presse

Guillaume Duhan

lundi 24 avril 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? (144)


Bannière créée par Galleane



Voici mon "C'est lundi, que lisez-vous?" créé par Mallou et repris par Galleane. 
   
Je vais donc répondre aux trois questions traditionnelles

Qu'ai-je lu la semaine passée?
Qu'est-ce que je lis cette semaine?    
Que vais-je lire la semaine prochaine?






LA SEMAINE DERNIERE



J'ai terminé "Le Clairvoyant" de Guillaume Duhan (éditions Maryshair).



CETTE SEMAINE


Je continue "La vie en face... Ne vous déplaise" d'Anne Dejardin (éditions Publishroom).




et "Les Hommes-Charbon" de Laurence Orsini. (autoédition)




LA SEMAINE PROCHAINE


Je lirai "Le Monstre" de Guillaume Duhan (éditions Maryshair).



"Les aventures fantastiques du Prince Jérémie : la pierre d'Onyx" de Bruno Houin (Le Texte Vivant).




et "Inhumanitas" de Marie-Béatrice Ledent. (autoédité)






Et vous, que lisez-vous ?

Bonne semaine livresque ! ;)